DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto
dimanche, août 21, 2019

Malus pour les voitures trop lourdes ? Rangez vos “tanks”

Par Julien - 21 juin 2019
Malus poids véhicule auto

L’institution politique France Stratégie dévoile une grande étude dans laquelle elle explique qu’en plus du CO2, il faudrait taxer le poids des véhicules, comme cela se fait dans certains pays européens.

Avoir un moteur à microhybridation, avec des métaux très basse friction, des huiles très fluides et tout l’attirail technologique pour réduire la consommation ne sert au final à pas grand-chose si vous mettez 2500 kg par dessus. Et c’est bien là le problème de l’automobile moderne : toujours plus grosse, plus confortable, plus sûre… et plus lourde.

Il n’y a qu’à voir les citadines de type Volkswagen Polo et Renault Clio, qui sont désormais aussi grandes que les Golf et Mégane d’hier. Cocasse, quand on sait que la place manque de plus en plus dans les grandes villes pour circuler et stationner. En gros : moins on a de place, plus les voitures sont grosses !

Allez comprendre… En attendant, France Stratégie tranche dans le vif en expliquant qu’il faudrait que le gouvernement adopte un système de bonus/malus sur le poids : une voiture légère ? Un bonus. Un “tank” (c’est le terme utilisé par l’étude) ? Du malus, qui se rajouterait à celui du CO2. Au delà de taxer encore plus des autos comme un Mercedes GLS, Audi Q7 ou BMW X7, ça permettrait surtout de taxer des voitures électriques de plus de deux tonnes qui ne sont pas des plus écologiques. Electriques, certes, mais pas très vertes quand même.

1 Commentaire

  1. Avatar Jonathan dit :

    C’est une honte, toujours plus de taxes, ensuite dépensées dans des gabegies.
    France Stratégie fairait mieux de proposer de taxer toutes les camionettes/utilitaires très polluants et qui laissent le moteur tourner entre deux livraisons. Je ne parle pas des bus où il y’a également une énorme voie d’amélioration. Certains proposent vraiment parfois des solutions à la limite du liberticide…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.