DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Les 20 types de pilotes que vous pourrez croiser sur une journée circuit !

Par François - 31 août 2018
Les différentes pilotes sur circuit

[MAJ 13/03/2019] Rouler sur circuit, au volant d’une sportive ou d’une supercar, et qu’il s’agisse de la vôtre ou de celle d’un centre de pilotage, c’est presque un voyage en soi. On croise tout type de personnes, pour le meilleur et pour le pire…

Ce weekend, en marge d’une sortie circuit en Nissan GT-R au Laquais, nous avons pu nous amuser avec Godzilla, et notamment abuser de son launch control. Nous avons trouvé donc opportun de rappeler à tout le monde à quoi vous attendre lorsque vous roulerez sur circuit. Disclaimer, munissez-vous de votre second degré…

1. Le ramasseur de champignons – Il est lent. Déjà. Mais il aura également la mauvaise habitude de ne jamais regarder dans ses rétros, créant ainsi un énorme embouteillage. Si le circuit sur lequel vous roulez comporte très peu ou pas de ligne droite, préparez-vous à attendre. La plupart du temps, il sera au volant d’une sportive qu’il vient d’acheter, encore “en rodage”…

2. Mr “C’est pas ma faute” – Attention, face à autant de mauvaise volonté argumentée, vous seriez presque convaincu qu’il a raison ! Alors ne vous faites pas avoir. Qu’il s’agisse d’une flaque d’huile imaginaire ou qu’il se dise victime d’un complot à cause de son pneu arrière gauche qui aurait perdu 1,5 bar de pression, C’EST FAUX. Peu importe la raison qu’il invoque, c’est LUI la raison…

3. Jean-Michel Public – C’est probablement sa première ou deuxième sortie sur circuit. Et vous savez quoi ? C’est son jour ! Il aura surement invité un public de choc pour le soutenir. En revanche, il se transformera rapidement en Mr “C’est pas ma faute” dès qu’il réalisera qu’il est lent…

4. Papy Gourou – C’est une encyclopédie automobile. Il a 60-70 ans. Il aura même peut-être quelques astuces pour les novices et sera globalement de bon conseil. Toutefois, bien qu’il soit sur les circuits depuis plus 25 ans, il n’a jamais ROULE sur ledit circuit…

5. Le doubleur – Peu importe comment, peu importe de quelle manière, peu importe le risque, le doubleur n’a qu’une mission : DOUBLER. En général, il n’ira pas plus loin que le Ramasseur de champignons. Il dira à tout le monde en débriefing qu’il aurait pu mettre un tour à tout le monde s’il n’avait pas été là pour le gêner…

6. Le faux mauvais – C’est probablement le plus rapide sur le circuit. Probablement ! Bien qu’il finisse avec le meilleur temps, il se plaindra que sa voiture est plus lente par rapport à celles des autres et qu’il était donc parti avec un handicap… Really bruh ?

7. Le touriste expert – il aura eu sa session de pilotage par la biais d’une invitation de son “réseau”. Mais en réalité, il ne s’intéresse pas plus que ça à l’automobile. Au volant de la supercar qu’on lui prête, il saura néanmoins vous parler de votre voiture mieux que vous. Certains improviseront même des histoires plus fausses les unes que les autres…

8. Le riche – Tous les weekends, il sera le seul du parking à avoir un beau camion et un team complet. Il roulera probablement dans une Porsche 911 GT3 ou autre Ferrari 458 Speciale. En revanche, il sera le seul en supercar à chaque session. Il doublera sans vraie difficulté la majorité des pilotes en Ford Focus ST et Volkswagen Golf GTI TCR, et tout le monde questionnera l’intérêt de sa venue…

9. Mr DIY (Do It Yourself) – Souvent, il a une traction. On le retrouve ainsi dans l’une des voitures du trio magique : Civic Type R, Seat Leon Cupra ou Golf GTI. Il vous parlera de son stage 2 ou 3, qui selon lui, lui permet d’être devant des Lotus Exige ou des Ford Focus RS. Mais le plus dangereux avec cet individu, c’est son “pack” aéro maison. Acheté sur Ebay, il est possible que vous voyez voler dans votre rétro quelques bouts de fausse fibre de carbone en ligne droite…

10. L’Ambassadeur GQ – Vous le reconnaîtrez grâce à ses gants en cuir ou à sa paire de lunette de grande marque à quatre chiffres. Il est également possible que sa combinaison personnelle faite sur-mesure, aux mêmes couleurs que son casque, soit aussi performante que celle d’un pilote Pro. En revanche, il sera dans le groupe novice toute la journée…

11. Jean-Kevin Adrénaline – Il aura généralement passé autant de temps sur Gran Turismo Sport ou F1 2018 que vous sur les circuits. Armé d’une confiance sans limite et d’une WonderBox, il se fera surprendre dès le premier virage et attendra 15 min dans les graviers. Reste sur PS4 gamin…

12. L’instructeur “J’aurais pu” – Il vous racontera qu’il a roulé avec les plus grands à l’âge de 8 ans en karting. Bien que cela soit peut-être vrai, il n’aura pas réussi parce qu’il n’avait pas les moyens financiers. Mais plutôt parce que les autres pilotes étaient tout simplement un niveau au dessus ! Il reste toutefois très bon sur circuit, mais n’est pas à la hauteur de la légende qu’il s’est créée !

13. L’ingénieur en herbe – Il aura lu des montagnes de livre et d’étude sur l’aérodynamisme, les méthodes de conduite pro ou encore le célèbre talon-pointe. Mais la plupart du temps, il finira dans les graviers aux côtés de Jean-Kevin Adrénaline dès le premier virage…

14. Maître Miata – Comme son nom l’indique, il roule en MX-5 aussi bien sur route ouverte que sur circuit. Souvent, c’est la même voiture dotée des mêmes pneus slick. Il restera distant et tachera de fuir votre conversation si le sujet de base n’est pas centré sur son bolide. Il n’est ni bon ni mauvais sur circuit, n’est pas tellement arrogant ou encore n’a pas d’avis sur votre voiture, il est juste dans sa bulle…

15. La seule femme – Elle arrivera sur le circuit en gros sous-nombre, victime d’un ratio 1 femme pour 50 hommes. Silencieuse, attentive et loin d’être mauvaise, elle s’amusera est restera souvent dans le milieu supérieur du peloton. Loin d’une course à l’ego ou à la vengeance gratuite, c’est elle qui généralement profitera le plus de sa journée circuit.

16. Le Go Fast or Go Home – C’est une véritablement plaie pour le groupe. Il n’est pas doté de savoir-être et s’en fiche des mesures de sécurité. Il se retrouvera souvent sans voix à la pause déjeuner après une matinée à gueuler au volant. Si les commissaires du circuit ne l’ont pas viré avant 14h00, il continuera alors à terroriser les novices à coup de brake check, queue de poisson ou légers chocs pour faire avancer la voiture devant lui…

17. Le Drift King – Sa journée se résumera à taper des freins à main à chaque virage alors qu’il sera au volant d’une traction. Mais s’il est content comme ça… Attention toutefois en cas de dépassements intérieurs dans les courbes car une fois sur deux il sera en survirage !

18. Le Vmax Junkie“J’ai tapé 287 km/h cette fois-ci”. Il n’a aucune idée à quelle vitesse roulait-il ni quel était son repère de freinage. Souvent, il sortira du virage faute de place pour freiner et rigolera aux nez de tous en racontant son “exploit”. Mais en réalité, il s’est chi** dessus…

19. Le vrai pilote – Consultant pour un gros média, il fera presque preuve d’autisme à ne pas parler. Dès qu’il montera dans la voiture qu’on lui prête tout sera une question de centièmes et de trajectoires…

20. l’Influenceur – Ce dernier est assez spécial car on en fait un peu partie. Sa voiture Presse se sera transformée en quelques secondes en un vrai satellite. Il y a aura 3 GoPro accrochées à l’extérieur et un boitier Canon à l’intérieur. Il profitera seulement à 75% de sa journée car il sera trop occupé à demander des pouces bleus et des abonnements dans sa vidéo plutôt que de regarder la route.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.