DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Le prochain Ford Ranger n’échappera pas à l’hybride rechargeable

Par Maxime - 25 mai 2020
Ford Ranger

Malgré la situation actuelle, certains constructeurs parviennent à se projeter dans l’avenir. C’est le cas de Ford, qui compte bien maintenir son Ranger en vie au moins pour une génération supplémentaire. Et cerise sur le gâteau, la marque pourrait même ajouter au catalogue de ce pick-up une motorisation hybride rechargeable, qui serait la bienvenue compte tenu des exigences toujours plus strictes des normes anti-pollution.

L’actuel Ford Ranger fait office de pain béni pour le constructeur. A l’inverse de son grand frère F-150, celui-ci est commercialisé presque partout dans le monde. Récemment arrivé en France, il doit faire face à une concurrence des plus rudes. Entre le Volkswagen Amarok, le Nissan Navara ou encore le Mercedes Classe X, le petit Ranger a su tirer son épingle du jeu pour devenir l’un des pick-up les plus vendus en Europe. C’est également le petit chouchou en Australie, où sa côte de popularité atteint des records. Mais attention à ne pas se reposer sur ses lauriers. C’est pourquoi la deuxième génération de ce Ranger est prévue pour 2022.

Pas mal de changements devraient arriver en même temps. Outre le design qui évoluera sans doute, Ford va chambouler les motorisations. L’actuel bloc 2 litres diesel devrait rester de la partie, tout comme le V6 diesel de 3 litres de cylindrée. Malheureusement, ce dernier n’est pas, et ne sera pas commercialisé en Europe, la faute aux normes environnementales plus strictes que sur d’autres marchés. Quant au 5 cylindres 3,2 litres, il ne devrait pas être reconduit sur la prochaine version, comme on pouvait s’y attendre.

Ford Ranger

Mais la vraie nouveauté, c’est qu’un nouveau bloc viendra s’ajouter au catalogue, aux côtés des deux autres moteurs diesels. Et il est question d’un bloc plug-in hybride. Ford utilisera comme base un bloc thermique 4 cylindres 2,3 litres Ecoboost, et y ajoutera un moteur électrique ainsi que des batteries au Lithium. Certains parlent d’une puissance totale de 362 chevaux, mais rien n’a été confirmé par la marque. Quoiqu’il en soit, ce type de motorisation est inédit sur ce segment de véhicules. Mais il faut s’attendre à ce que d’autres constructeurs équipent leurs pick-up de motorisations similaires, afin de rester cohérents vis-à-vis des normes environnementales.

L’objectif pour Ford est simple, il faut continuer de proposer un pick-up à un prix attractif pour rester compétitif. La marque l’avait très bien compris pour la première génération du Ranger, ils devraient donc très bien s’en sortir pour la suivante. Le malus écologique devrait également s’amoindrir, voire disparaître. Nous en saurons plus une fois l’homologation réalisée, mais cela pourrait bien contribuer à stabiliser les tarifs du Ranger. Le pick-up va donc s’offrir une image éco-friendly, faisant encore une fois de Ford le pionnier dans un nouveau domaine, celui des pick-up hybrides cette fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.