DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Le pit bike, un sport qui se démocratise

Par François - 17 juillet 2020
pit bike

Loin des projecteurs habituellement réservés aux grosses cylindres évoluant sur piste ou sur terre, le pit bike est en train de conquérir le cœur des adultes, et de devenir une discipline à part entière en sport motocycliste.

Qu’est ce que le pit bike ?

Derrière ses airs de motocross classique, le pit-bike dispose d’une hauteur de selle avoisinant les 80 centimètres, faisant d’elle une petit gabarit. Historiquement, les pilotes s’en servaient pour se rendre des stands à leur zone de rassemblement. Le premier “pit bike” est née aux Etats-Unis. Ces mêmes pilotes utilisaient une Honda Z50 (pour les connaisseurs) pour se déplacer dans l’enceinte du circuit. Économiques, fiables et agiles, c’est tout naturellement que la mode se répandit aux États-Unis, en particulier dans le sud de la Californie. Aujourd’hui, c’est devenu un sport reconnu, même en Europe, bien que peu médiatisé.

On retrouve des moteurs 88cc, 110cc, 125cc, 140cc, 150cc ou 190cc associé à des motos dont le poids moyen avoisine 60 kg. Un bolide qui cache bien son jeu et qui n’est pas a mettre dans toutes les mains…

Un marché et une pratique en plein essor

L’essor de ce marché de niche a vu de nombreux acteurs naître, dont la plupart sont français tels que Bastos Bike, YCF, Gunshot, Apollo ou encore CRZ. Toutes ces motos pouvant être achetés sur divers sites en ligne spécialisés comme WKX Racing. Ces fabricants de mini moto offrent une large gamme, pour tous les âges, tous les niveaux et tous les budgets.

Côté compétition, la France s’est structurée en 2006 grâce à Cyril Porte (ancien pilote français de motocross) et la Fédération française de Motocyclisme : le premier championnat de France de Pit Bike était né. Autour de ce championnat national, gravitent des compétitions régionales et locales. La compétition se divise en plusieurs catégories, au nombre de cinq. On retrouve ainsi :

  • OPEN : réservée aux pros
  • GIRLS : réservée aux pilotes féminines
  • KIDS : réservée aux pilotes enfants
  • SEMI AUTO : réservée pilotes roulant avec des machines semi-automatiques
  • VETERAN : réservée aux plus de 35 ans

La compétition nationale s’est encore tenue en 2019 du 19 mai au 15 septembre, avec cinq rendez-vous à Autichamps (26), Loches sur Ource (10), Argenton sur Creuse (36), Le Cellier (44) et Messeix (63). Toutefois, dans un communiqué officiel partagé sur la page Facebook officiel du championnat, l’édition 2020 ne sera pas au calendrier de la Fédération française de Motocyclisme (FFM). En cause, le peu de concurrents.

Rassurez-vous, nombreux sont ceux qui ne s’engagent pas en compétition et préfère acheter un pit bike dans le cadre d’un usage en loisir. Très abordable, on en trouve en état neuf entre 900 et 3500 euros. Le pit bike est aussi une machine de découverte, l’antichambre du cross et de l’enduro. L’âge moyen des clients se situe entre 22 et 26 ans.

Mais attention, n’oubliez pas que ces petites motos ne sont pas homologuées. Un usage sur route ouverte est interdit et passible d’une amende. Rendez-vous donc dans votre jardin, chez des amis passionnés ou sur terrain privée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.