DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Le constructeur Spyker est de retour avec trois modèles

Par François - 31 août 2020
Spyker

Spyker a connu des hauts et des bas. Le CEO en place, Victor Muller, a toujours refusé de laissé mourir l’entreprise qui a commercialisé moins de 300 véhicules ces 10 dernières années. Aujourd’hui, on apprend que la firme néerlandais, qui a donné vie à la Spyker C8 Aileron, est de retour sur le marché automobile avec un nouveau partenariat et 3 modèles qui débarqueront dès l’année prochaine.

Le Groupe Spyker vient d’annoncer qu’il avait trouvé une entente avec deux partenaires, BR Engineering et SMP Racing, tous les deux la propriété de Boris Rotenberg et Michail Pessis. Ce partenariat implique ni plus ni moins que le retour officiel de Spyker dans le paysage automobile, aussi bien sur la route que sur les circuits.

Parmi les trois véhicules qui feront leur apparition dès 2021, on retrouvera la C8 Preliator, que nous avions croisés au salon de Genève en 2017, la B6 Venator (2013), et le D8 Peking-to-Paris, un SUV (2006). Spyker indique que ses modèles seront produits et assemblés en Allemagne. La firme néerlandaise compte aussi ouvrir dès 2021 une concession à Monaco.

Spyker

Espérons que ce partenariat leur soit bénéfique. Dans le passé, Spyker a multiplié les déceptions. D’abord en 2010 où la petite société néerlandaise avait décidé d’avaler le géant Saab, racheté pour 400 millions de dollars au géant américain General Motors. Ce rachat avait conduit Spyker à sa perte, financière… Puis, en 2015, Spyker était revenu l’espace de quelques mois, avant de rencontrer des problèmes financiers. En 2017, un partenariat avait été signé avec Koenigsegg leur permettant de produire un V8 de 600 chevaux et 600 Nm de couple, dont la C8 Preliator. Toutefois, aucun moteur n’a été construit à date.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.