DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Le brevet FCA d’un 6 cylindres en ligne turbo refait surface

Par François - 12 novembre 2019
brevet FCA 6 cylindres en ligne turbo

Le géant automobile italo-américain FCA (Fiat Chrysler Automobiles) avait déposé il y a quelque temps un brevet pour un nouveau moteur 6 cylindres en ligne turbo, sans prendre la peine de brouiller les pistes. Aujourd’hui, ce moteur refait parler de lui…

Répondant au doux nom de code “GME-T6” (Global Medium Engine Turbo-6), le moteur est en cours de développement. A date, bien que nous ne sachions pas à quel(s) modèle(s) il sera destiné, aucun officiel FCA n’a réfuté son existence, ni son futur rôle dans la gamme de véhicules.

Initialement découvert par Moparinsiders, ce nouveau moteur breveté intègre un nouveau système de recirculation des gaz d’échappement, ou EGR (Exhaust Gas Recirculation). Ce brevet protège ainsi une nouvelle manière de rediriger une partie des gaz d’échappement des moteurs à combustion dans le collecteur d’admission, afin de réduire les émissions d’oxydes d’azote, sans trop augmenter la quantité de particules rejetées. En faisant cela, il est clair que le Groupe FCA travaille dans l’optique de satisfaire au mieux les récentes normes anti-pollution, sans avoir à redévelopper intégralement un nouveau moteur.

Ce moteur devait ainsi alimenter un bon nombre de marques appartenant à FCA. Ce dernier pourrait même être associé à la nouvelle technologie eBooster, qui promet une hausse de puissance de 25%, tout en éliminant le phénomène de turbo lag. Moparinsiders précise également que ce 6 cylindres turbo sera proposé en plusieurs déclinaisons, allant de 360 à 500 ch. On parlerait même de la mort du V8 HEMI, qu’on retrouve notamment sous le capot des Dodge Charger, Dodge Challenger SRT Hellcat et du Jeep Grand Cherokee Trackhawk, au profit de cette variante à 500 ch.

Maintenant que le Groupe PSA a fusionné avec FCA, nous avons hâte de savoir ce qui va devenir les supercars ou muscle cars du groupe automobile italo-américain. A l’inverse, si à l’avenir on le voit débarquer dans des Dodge ou des Jeep, est-ce qu’une des marques du Groupe PSA pourrait hériter du même moteur ? Bien qu’un tel moteur soit impensable chez Peugeot ou Citroën, on ne dit pas non à une Opel Insignia OPC qui développerait entre 360 et 500 ch !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.