DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

La police et la gendarmerie pourraient ne plus rouler en Ford

Par Julien - 20 décembre 2018
Voiture de police Ford

Après avoir abandonné son site de Blanquefort, Ford pourrait être dans le viseur du gouvernement. Celui-ci pourrait en effet ne plus faire appel à la marque à l’ovale bleu pour les forces de police et la gendarmerie.

En pleine période des gilets jaunes, il s’agit d’une information presque passée “inaperçue”. Pourtant, elle touche directement des centaines de personnes qui vont très certainement perdre leur travail du côté de Blanquefort. L’usine gérée par Ford devait stopper son activité, mais Ford a refusé l’offre de rachat de Punch Powerglide. La marque se dirigerait donc vers une fermeture pure et simple du site, engendrant de nombreuses pertes d’emplois.

Le genre de “cadeau” de Noël qui n’a pas du tout plu au gouvernement français qui pourrait se passer de Ford pour les flottes de véhicules de police et de gendarmerie. Le porte-parole du gouvernement a annoncé en effet que “Si une entreprise ne joue pas le jeu, plante des sites, ne respecte pas les salariés et ne respecte pas le travail qui a été fait en partenariat avec l’État, on a aussi les moyens de faire en sorte que ces entreprises ne puissent pas être retenues, tout en respectant le code des marchés publics“.

Downshift a des idées à soumettre à l’Etat

En clair, le gouvernement pourrait volontairement snober Ford au prochain appel d’offre pour les véhicules de police et de gendarmerie. Mais alors, quelle marque pour les remplacer ?

  • Pour les patrouilles simples : nous verrions bien une flotte de Peugeot 508 SW. Après tout, pourquoi ne pas être patriotique un brin dans ce pays ?!
  • Pour les brigades rapides d’intervention : alors là, c’est le dilemme. Oublions Alpine, qui n’arrive même pas à servir ses clients dans des délais corrects. La dernière Renault Mégane RS Trophy pourrait être un plan sympa pour les BRI qui pourraient se la jouer “time attack”, d’autant plus que la Peugeot 308 GTI est en fin de vie. Mais on a une petite idée sympa pour nos forces de l’ordre : une BMW M140i. Elle est aussi en fin de carrière, et avec un peu négociation, il est probable que BMW ne serait pas contre une petite ristourne sur une commande groupée.
  • Pour les utilitaires : adieu Ford Ranger, bonjour Renault Alaskan (naaaaan, j’déconne). Non, pour ces cas spéciaux (unités cynophiles, en montagne, sur la plage…), on verrait bien des Mercedes Classe G. Et puisque le diesel n’a plus la cote, des G63 AMG. Tant qu’à faire.
  • Pour la BAC (brigade anti criminalité) : il faut une voiture relativement discrète, capable d’emmener plusieurs hommes taillés comme des armoires normandes et sans se faire repérer. On a l’outil idéal… la Skoda Superb. D’ailleurs, Skoda fournit déjà au compte-gouttes quelques véhicules pour la gendarmerie. De plus, nous vous l’avions déjà démontré, la Superb est une belle base de sleeper en version 2.0 280 ch. Parfait pour appréhender le malfrat dans les zones sensibles en se faisant passer pour un chauffeur taxi perdu avec ses passagers. Les guetteurs n’y verront que du feu…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.