BMW Série 5 E34 neuve

Trouver des BMW anciennes, parfaitement d’origine, avec peu de kilomètres et en excellent état relève du défi surhumain. Mais imaginez un peu tomber sur cette grange où trône une vingtaine de Série 5 E34 neuves… jamais immatriculées. Le rêve, hein ?

Les amateurs de Youngtimers et plus particulièrement d’anciennes BMW risquent de verser une larme à la lecture de cet article. Si vous vous êtes déjà lancé dans la quête d’une BMW des années 90 ou début 2000 (la belle époque, quoi), vous savez alors que la tache est rude. Les kilométrages sont très élevés, les voitures sont souvent en mauvais état, les entretiens pas toujours faits, et quand il n’y a pas de tuning sauvage, c’est un miracle.

BMW Série 5 E34 neuveBMW Série 5 E34 neuve

Imaginez toutefois un monde de rêve où vous ouvrez la porte d’un grange et vous tomber sur plusieurs Série 5 E34 neuves, sorties d’usines, et jamais immatriculées. Un cadeau qui vous tend le bras en Bulgarie, où cette vingtaine de Série 5 a été retrouvée.

BMW Série 5 E34 neuve

Leur histoire est simple : une société de location les avait achetées à l’époque mais n’a finalement jamais pu les immatriculer. Elles sont restées là, presque immaculées…

BMW Série 5 E34 neuveBMW Série 5 E34 neuve

Des 520 et 525i (que des six cylindres, donc…) qui auraient pu faire des heureux, mais il y a cependant la barrière légale : en Bulgarie, il est désormais impossible de les immatriculer en tant que véhicule neuf (la norme environnementale est trop vieille). Il faudrait donc passer par l’Allemagne pour les immatriculer, puis les importer en France. Ou, sinon, les acheter pour pièces, mais ça serait bien dommage.

Alors, qui se lance ?

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.