DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Jeune conducteur : assurance tous risques ou au tiers ?

Par François - 2 novembre 2020

Etre un jeune conducteur, c’est d’abord une statistique. Un jeune conducteur accuse une sinistralité trois fois supérieure à celle des autres automobilistes. En s’assurant au tiers afin de payer leur assurance auto le moins cher possible, les jeunes conducteurs ne mettent pas les meilleurs chances de leur côté. Mais alors que trouve t-on derrière les assurances auto tous risques et au tiers ? Downshift vous aiguille sur le sujet dans un dossier complet.

En tant que jeune permis, votre inexpérience est prise en compte dans le coût de votre assurance. Votre manque d’expérience au volant constitue, aux yeux de la loi, un risque supplémentaire par rapport à un autre automobiliste. Cette mesure du risque est incarnée par une surprime qui sera systématiquement appliquée au montant total de votre assurance auto, comme le stipule l’article A.335-9-1 du Code des Assurances. Cette surprime est limitée à 100% du tarif de base et décroîtra au fil des années.

Qu’est qu’un “jeune conducteur” ?

Commençons par la base. Sont considérés “jeunes conducteurs” tous les automobilistes qui ont le permis de conduire depuis moins de 3 ans, qui n’ont jamais été assurées, ou dont le permis de conduire a été annulé. Ainsi, suite à la perte de tous ses points et un passage par la case auto-école pour obtenir de nouveau son papier rose, ce dernier sera tout de même considéré comme un jeune conducteur.

Dans quel cas opter pour une assurance au tiers ?

Le choix de l’assurance auto au tiers c’est d’abord le choix du prix, qui est légitime, mais non sans conséquences. Avec un statut de jeune permis, les assurances auront tendance à majorer ce type d’assuré. C’est pour cette raison que bien gérer son budget est une nécessité d’où là tentation de se contenter d’une assurance au tiers : un choix économique et malin, sauf en cas d’accident responsable.

Cette forme offre ainsi une protection minimale, voire parfois insuffisante, et ne couvre que les dommages que vous causez à une tierce personne. La note peut ainsi vite grimper car l’assurance au tiers n’indemnisera ni vos dégâts matériels ni vos blessures. Si toutefois la voiture a plus de 10 ans ou a une faible valeur, alors l’assurance au tiers est un choix pertinent.

Dans quel cas opter pour une assurance tous risques ?

De nombreux avantages encouragent les jeunes conducteurs à opter pour une assurance auto tous risques. Si vous avez acheté une voiture à crédit, une simple assurance au tiers ne vous protégera pas contre le vol ou un accident où vous êtes responsables. Il serait dommage de cumuler les crédits pour réparer le véhicule ou pire, voir sa voiture être déclarée épave et perdre alors toute sa valeur…

Ensuite, en cas d’achat d’une voiture neuve ou puissante, il serait imprudent de jouer avec le feu. L’option tous risques est là aussi à privilégier. Enfin, si vous résidez dans une ville à risque, cette formule est intéressante. Si vous vous situez dans une zone géographique à sinistralité élevée, nous vous conseillons à ce type d’assurance, associés à des garanties complémentaires.

Astuces pour bénéficier des avantages du tous risques aux meilleurs prix ?

Pour reprendre les termes de notre Président, “il n’est pas facile d’avoir 20 ans en 2020”. Vous l’aurez compris un jeune conducteur payera toujours plus qu’un automobiliste lambda, même à conditions équivalentes. Ainsi, tous ces jeunes conducteurs n’ont pas nécessairement les moyens de s’assurer à tous risques, au prix du tiers. Toutefois, il existe trois astuces pour faire baisser la note, tout en sécurisant à l’assuré à niveau de couverture correct.

  • La conduite accompagnée : les jeunes permis ayant opté pour ce mode d’apprentissage bénéficient d’un avantage tarifaire. La surprime qui leur seront appliquées sera réduite de moitié, de 25% maximum la deuxième année et de 12,5% maximum la troisième année avant d’être supprimée à partir de la quatrième année à la seule condition de ne pas avoir eu d’accident responsable d’ici là.
  • Les petites cylindrées : les petites voitures d’occasion et de faible puissance sont moins chères à assurer
  • Comparez les offres d’assurance : rendez-vous sur les simulateurs en ligne des différentes assurés ou sur un comparateur en ligne pour être sur d’obtenir la meilleure offre, qui correspond à votre besoin et se situe dans votre budget

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.