DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Course automobile : voici les prototypes du futur, qui sont déjà prêts

Par Julien - 1 mai 2019
Roborace

Bon, on va peut-être un peu vite en besogne en annonçant que ces engins seront du LMP1. Mais ce pourrait être l’avenir de la course automobile pour “geeks”. N’en déplaise aux pilotes.

Ah, le merveilleux monde des pilotes. On se montre sur des photos bien léchées dans les paddocks, on se fait inviter par des marques lors de compétitions, on “joue des coudes” pour avoir un siège, on fait parfois quelques petits à côtés (consultant chez des constructeurs/équipementiers, pilote essayeur pour une marque, journaliste…)… la “bella vita”, quoi. Sauf que les organisateurs de Roborace veulent se débarrasser des pilotes en lançant le premier championnat de voitures de course… autonome.

Roborace

Vous allez nous dire : quel est l’intérêt ? Au premier abord, on a beau chercher, c’est difficile à dire. Mais mettez-vous à la place d’un geek : avoir toujours l’air très sérieux, se prendre pour une Rockstar sur les photos, et s’adresser à “monsieur-tout-le-monde” avec une touche de condescendance (parce que, vous savez, il est “pilote”), tout ceci n’est pas dans ses habitudes.

Roborace

Bon, on généralise, et les clichés c’est assez vilain (quoique le “pilote” automobile est au final un peu comme le “pilote” de chasse, il vit dans son monde), mais avouez que Jean-Michel l’ingénieur a trop de lignes de codes de Python/C++ en tête pour s’adonner à d’autres activités.

Mais ça tombe bien, l’intelligence artificielle lui ouvre des possibilités. Roborace dévoile les premières images de prototypes de course qui seront mis en scène à l’occasion d’un championnat autonome. Sauf que les règles ont changé : si, au départ, ce devait être une course totalement autonome, finalement, il y aura un pilote derrière le volant pour la première partie de la course.

Roborace

La seconde se fera, elle, sans son intervention. Jean-Michel l’ingénieur devra donc composer avec le “Fernando Hamilton Senna Pescarollo” local/national pour les courses. Et si, après tout, l’alchimie venait à fonctionner ? En tout cas, il faut bien reconnaître une chose : ces prototypes, ils en jettent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.