DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Rouler pendant le confinement : quelles sanctions (amendes, prison, etc) ?

Par François - 16 mars 2020
Sanctions prévues contre ceux qui ne respectent pas les mesures sanitaires de confinement

CORONAVIRUS – Emmanuel Macron a pris la parole hier soir à 20 heures pour annoncer la mise en place d’un confinement (partiel) de la population française. Le Président de la République française a également précisé que des sanctions étaient prévues pour tous ceux qui, entre autre, souhaiteraient dégourdir le châssis de leur bolide.

[Mise à jour le mardi 17 mars à 11h34] A date, la France interdit toutes sorties non essentielles et toutes les formes de contact entre personnes jusqu’à nouvel ordre (15 jours minimum). Le coronavirus c’est actuellement 6 623 personnes contaminées, 400 cas graves et malheureusement 148 décès. Parmi eux, deux-tiers sont âgés de plus de 70 ans.

Règles de confinement en France et sanctions

Le Président de la République française a plutôt été clair lors de son élocution du 16 mars. Concernant les sorties occasionnelles des citoyens français, seules les actions suivantes sont autorisées (sur présentation d’une attestation de déplacement dérogatoire; disponible ici) :

  • Faire ses achats de première nécessité
  • Se rendre auprès d’un professionnel de santé
  • Faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel
  • Aller au travail (dans le cas ou le télétravail n’est pas possible)
  • Se déplacer auprès de sa famille (1er degré) ou porter assistance à des personnes vulnérables

Suite à l’intervention d’Emmanuel Macron, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, a précisé que toute violation des règles de confinement sera passible d’une amende de 38 euros. Amende qui devrait être rapidement être portée à 135 euros, a-t-il ajouté. Plus de 100 000 policiers et gendarmes seront mobilisés pour les contrôles. Toutefois, aucun signe d’emprisonnement pour l’instant. Cette observation vous fait rire ? Voyez un peu ce qui se passe chez nos voisins…

Et ailleurs en Europe ?

Tous les pays semblent adopter des sanctions différentes pour endiguer le coronavirus, de son vrai nom SARS-CoV-2. Toutefois, le combo prison/amende revient à chaque fois pour contenir au maximum ceux qui imagineraient braver les mesures sanitaires en place.

  • RUSSIE : 5 ans de prison et une amende d’environ 930 €
  • ESPAGNE : jusqu’à 600 000 euros d’amende et un an de prison
  • ITALIE : 3 mois d’emprisonnement et/ou une amende d’un montant de 206 €
  • BULGARIE : 5 ans de prison et des amendes allant jusqu’à 25 000 € (si dommages collatéraux provoquant un ou des décès)

Plus d’informations sur le site internet du Ministère de l’intérieur.

Illustration : source inconnue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.