DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

C’est la fin, aussi, pour l’Opel Corsa OPC

Par Julien - 17 octobre 2019
2020 Opel Corsa OPC

Avec une Peugeot 208 GTI qui ne sera pas renouvelée, c’est une autre citadine sportive qui prend fin. Le patron d’Opel a confirmé que la nouvelle limite européenne de CO2 allait inévitablement tuer la Corsa OPC. Mais est-ce vraiment la fin définitive d’une Corsa sportive ?

La Corsa OPC de l’ère General Motors était l’une de ces sportives de caractère, non sans défaut, mais qui avait un coeur très intéressant et une gueule fort sympathique. Depuis le rachat d’Opel par PSA, la Corsa est désormais une cousine de la Peugeot 208, les deux autos partageant leur plateforme. Mais puisque Peugeot nous a clairement confirmé que c’en était terminé du label GTI sur la 208, il est logique de se poser la question de l’avenir de la Corsa OPC.

Chose qui a été abordée par le patron d’Opel France auprès de nos confrères de l’AM-AM : les normes européennes ont “enterré la sportivité”. Les choses sont claires, tout particulièrement en France où le malus 2020 a été confirmé par le gouvernement aujourd’hui même.

La fin, vraiment ?

En réalité, il faut comprendre cette affirmation sous cette forme : la fin de la sportivité “thermique”. Ce qui veut dire qu’une citadine sportive est toujours envisageable au sein du groupe PSA, mais avec une bonne dose d’électrification.

Justement, Peugeot a également confirmé que la 508 “Sport Engineered” sera produite, d’ici 18 mois, avec plus de 350 ch et quatre roues motrices. Mais il s’agira d’une hybride rechargeable. Ainsi, pour le sport 100 % thermique, c’en est définitivement terminé, chez Peugeot/Opel, comme chez Renault, qui ne renouvellera pas la Clio R.S sous la forme habituelle.

Le malus 2020 est acté

Face à la limite de 95 g/km de CO2 pour 2021, les constructeurs ont décidé de passer à autre chose et d’oublier le sport “brut”. Mercedes arrêtera le V8 sur la C63 AMG au profit d’un quatre cylindres, les petites citadines sportives sont enterrées, et le malus 2020 en rajoute une couche. Il a été confirmé par le gouvernement avec les valeurs suivantes :

Malus auto 2020

Précisons qu’il s’agit ici du barème “NEDC”. Un second barème, basé sur les valeurs WLTP, entrera en vigueur dans le courant de l’année prochaine, à une date pour le moment inconnue.

L'avis de Downshift

Les voitures sportives sont poussées vers le précipice à une vitesse hallucinante. A tel point qu’on commence à voir la Toyota Prius comme une future voiture plaisir. Bon, d’accord, peut-être pas à ce point… Mais vous voyez l’idée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.