DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Alpine va diviser sa production par 2 : doit-on s’inquiéter ?

Par Julien - 29 novembre 2019
Production Alpine

En début d’année prochaine, Alpine ne produira plus que 7 voitures par jour, soit une production réduite de moitié. La direction annonce qu’il n’y a rien de surprenant pour une voiture faite à la commande. Mais pour certains salariés, c’est surtout une très mauvaise surprise.

C’est le genre de nouvelle que l’on n’aime pas forcément voir en France, dans un pays déjà très autophobe et touché par des réglementations très dures et une fiscalité lourde. Alpine a confirmé hier que la production du côté de Dieppe serait divisée par deux dès le début 2020. Jusqu’à aujourd’hui, la production est d’environ 15 autos par jour, mais elle tombera à 7 unités par jour dans peu de temps.

C’est classique dans le milieu de l’automobile, nous nous ajustons à la demande commerciale. Nous ne fabriquons que des véhicules commandés. L’usine l’a fait à maintes reprises par le passé“, a confirmé le patron de la communication du site

Du côté des syndicats, l’histoire est bien différente. Il semblerait que le problème soit les ventes. La crainte que nous avions depuis quelque mois semble se confirmer selon le secrétaire du CSE et membre de la CFDT, qui explique que les ventes se sont tassées depuis que les passionnés de la première heure ont été servis.

Aujourd’hui nous avons servi tous les passionnés, essentiellement des Français, qui connaissaient déjà la marque Alpine, estime-t-il. Mais les ventes ne suivent pas à l’export. Nous souffrons d’un déficit de notoriété sur le marché européen mais aussi ailleurs.”

SUV ou la mort ?

Actuellement, Alpine compte sur la nouvelle A110S, mais cela ne pourra pas durer éternellement. Il faudra inévitablement un autre modèle pour transformer l’essai, et forcément, vous l’avez vu venir : quelque chose de moins radical, et de plus habitable, pour ratisser plus large. Un SUV, une GT ou une berline pourraient faire l’affaire, mais Alpine a-t-il seulement les finances et les ressources pour se lancer dans un second modèle en partant d’une feuille blanche ?

Le Groupe Renault doit absolument s’investir financièrement que la renaissance d’Alpine ne devienne pas un feux de paille. Sinon, ça serait quand même bien dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.