Goodwood Festival of Speed Volkswagen ID R

A peine revenue de l’International Hill Climb de Pikes Peak, la Volkswagen ID R remporte de nouveau une course. Cette fois-ci, il fallait être du côté du Goodwood Festival of Speed, en Angleterre, où la supercar électrique a signé le meilleur temps en 43.05 secondes.

La course était bien moins éprouvante que Pikes Peak. Evidemment à Goodwood, les 1.1 mile sont loin d’être aussi impressionnants que les 19.9 kilomètres, 156 virages et 4300m d’altitude de la course américaine. Cependant, les voitures alignées étaient toutes plus rapides les unes que les autres. Et sur une si petite distance, les erreurs se payaient très chères en terme de temps. Mais cela n’a pas fait peur à notre français Romain Dumas qui expédia le parcours en 43.05 secondes, et explosa le record de la catégorie électrique au passage. Cependant, malgré l’arrivée en force de toutes ces voitures électriques ou hybrides, le record de 41.6s de la McLaren MP4/13, en 1999, est toujours intacte.

Top 10 du shootout de Goodwood

La Nio EP9 (ci-dessous) décrocha pour sa part la deuxième place avec un temps de 44.32 secondes. Bien qu’elle bénéficiait de quatre moteurs développant un total de 1360 chevaux (électriques), elle souffrait d’un plus gros bas ventre. On parle tout de même de 800 kg de plus par rapport à la Volkswagen. Pour apercevoir une voiture 100% thermique, il fallait attendre le passage de Jörg Weidinger (3e). Au volant de sa BMW E36 M3 dotée d’un V8 Judd, il passa devant le drapeau à damier au bout de 46.43 secondes…

Goodwood Festival of Speed 2018 : Nio EP9

Pour la suite du classement, Justin Law décroche le quatrième temps avec sa Jaguar XJR 12D IMSA (46.66s). Jeremy Smith finit cinquième avec sa Penske-Chevrolet PC22 Indycar de 1993 (46.78s), suivi de la Lola-Chevrolet T400 (46.86s) de Michael Lyons Racing. Septième position, Mike Skinner en Toyota Tundra NASCAR (48.25s), et huitième Billy Monger avec sa Carlin F3 (48.31s). Pour compléter le Top 10, Rod Millen signe le neuvième temps en 48.50 secondes grâce à sa Toyota Celica Pikes Peak. Enfin, Ricky Collard clôt ce classement avec une BMW M4 DTM (50.82s).

Mentions spéciales de Goodwood

Il fallait avoir un sacré courage pour taper dans une Shelby Cobra Daytona de 25 millions de dollars. Mais quand il s’agit de montrer qui c’est qui (a la plus grosse) fait le plus de bruit, les américains sont toujours au rendez-vous. On a également aperçu Juan-Pablo Montoya au volant de sa F1 BMW V10, ou encore l’Aston Matin DBS Superleggera détruire ses pneus à vitesse grand V !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.