Un roadtrip de 8 jours en couple au volant de la nouvelle Ford Mustang EcoBoost (2018) en Floride, est-ce que c’est le bon choix au niveau des sensations, du confort à bord et du portefeuille ? Voici ma réponse…

Dans le cadre d’un repos bien mérité courant décembre dernier, nous avons eu la chance de nous voir prêté la nouvelle Ford Mustang EcoBoost (2018). En vous passant les détails de ces 8 jours de périple avec Madame Downshift, Ford USA nous offrait donc l’excuse parfaite afin de découvrir si conduire une “muscle car” aux États-Unis est un mythe justifié ou une erreur de novice à ne pas commettre !

Quelques mots sur notre Ford Mustang. Il s’agissait du modèle 2018 doté du 2.3L EcoBoost de 310 chevaux, comme la version précédente. Oui, nous n’étions surement pas encore assez influents pour hériter du V8 de 460 chevaux… Toutefois, le couple sur cette nouvelle Ford Mustang EcoBoost est plus important avec 475 Nm de couple envoyé aux roues arrières. Autre changement majeur pour tous les fans de boite automatique : dix rapports sur cette BVA. Oui, comme sur le dernier F-150, c’est la même !

Ford Mustang EcoBoost 2018 : roadtrip USA

Ford Mustang EcoBoost (2018) : GO !

Introduction

MIAMI (Floride) – Aux portes de la transition électrique, des voitures hybrides et des réglementations de plus en plus strictes, on serait en droit de se demander comment ces paquebots pourront s’adapter à notre futur ? Ford, Chevrolet ou Dodge, peu importe la bannière que vous représentez, on appréciera toujours ces gros veaux avec leur couple instantané et la sonorité livrée par un tel moteur. Comment ces voitures survivront-elles dans un monde électrifié, où le bruit du moteur n’est qu’un élément artificiel ? La Mustang 2018 (V8 ou EcoBoost) est donc probablement l’une des dernières voitures de son genre…

Au volant

Malgré les solides performances du 2.3L EcoBoost, tournez-vous vers la version GT (V8) pour de vraies sensations. Il n’y a absolument rien qui pourra remplacer les frissons que procure un V8 américain. Rien. J’en parle en connaissance de cause pour avoir essayé la version GT de 2017. Mais attention, la boite BVA 10 rapports du 2.3L Ecoboost est bien mieux étagée que l’ancienne. On regrette seulement un temps de passage des vitesses un peu lent en conduite agressive. Mais en roadtrip est-ce vraiment indispensable ? Non. Et est-ce que 310 chevaux suffisent pour un usage “régulateur” autoroute en roadtrip ? Oui.

Au sujet de la tenue de route, l’EcoBoost est d’ailleurs plus joueuse que la GT. En effet, la version V8 se montre plus lourde, particulièrement sur le train avant. Ainsi, on doit prendre le temps de bien compléter le virage avant d’enfoncer l’accélérateur. Si comme nous vous avez à esquiver un alligator dans les Everglades pendant votre roadtrip, l’EcoBoost est le bon choix. Attention néanmoins, les pneus sont moins larges que la GT. Ainsi, toutes entrées dans les virages doivent être moins agressives sous peine de tirer tout droit !

Verdict : pour avoir un avant-goût du “rêve américain”, l’EcoBoost est ce qu’il vous faut. Décapotez, rouler en maillot de bain sous le soleil de Floride ou de Californie, le tout sur un fond de Lenny Kravitz (Fly Away) et le tour est joué !

Ford Mustang EcoBoost 2018 : roadtrip USA

À bord

Eh… ? Vous croyez que parce que Ford m’a prêté une voiture je ne vais pas être objectif ? Et bien redressez vos tablettes et attachez vos ceintures ! J’irais droit au but en disant que si vous faites ce roadtrip en couple alors vous êtes à l’abris. En revanche, et c’est à mon sens le gros point noir de la voiture, si vous souhaitez emmener deux adultes ou vos deux enfants avec vous, oubliez tout de suite…

Une fois assis à l’arrière, il faudrait littéralement couper la tête de vos deux adultes pour qu’ils puissent rentrer, et encore… Vos enfants c’est limite, disons qu’un bon coup de scalpe pourrait éventuellement suffire. C’est dommage, très dommage, car le coffre est suffisamment grand pour accueillir les bagages de quatre passagers.

Néanmoins, vous retrouverez dans la voiture tous les outils et options de confort moderne pour passer un bon voyage. Du GPS, au Apple CarPlay (#TeamiPhone) en passant par les radars/caméras de recul et les sièges cuirs chauffants ou avec climatisation, vous êtes comme à la maison avec la nouvelle Ford Mustang EcoBoost (2018).

Verdict : très simple enfaîte. En couple, foncez. En famille, oubliez.

Ford Mustang EcoBoost 2018 : roadtrip USA

Portefeuille

C’est la surprise qui fait plaisir quand on ne connaît pas trop les États-Unis, et cela sur trois points. Premièrement (1), le prix de la location de votre Mustang. Elle dépassera rarement les 500$/semaine, le prix d’une Opel Corsa chez Hertz, Avis, Europcar (etc.) en France ! Ensuite (2), nous avons la consommation. Un des avantages de ne pas avoir la version V8, c’est que ma moyenne n’a pas dépassé les 7,8L/100 sur 2.600 km (60% autoroute, 40% route), ce qui est correct. Alors oui il y a plus économique pour se balader aux États-Unis. Sauf que (3) quand le plein d’essence te coûte 35$ et bien ça change tout.

Verdict : à défaut de passer pour un “bobo”, que je ne suis absolument pas, l’argent n’est presque pas un problème avec la nouvelle Mustang EcoBoost.

Conclusion

Pour se faire un avis objectif, je me suis posé une question relativement simple : qu’est ce qu’on demande à une voiture pour ce genre de long trajet ?

  • Qu’elle ne vous coûte pas un bras ? (CHECK!)
  • Qu’elle soit confortable ? (CHECK!)
  • Qu’elle soit suffisamment puissante pour se faire plaisir ? (CHECK!)

Vous avez besoin de quoi d’autre sérieusement ? Un tableau croisé dynamique avec tous les avantages et tous les inconvénients, le tout pondéré avec des batteries de coefficient ? Non ! Donc foncez et faites-vous plaisir chers lecteurs … 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.