Bienvenue au Daikoku Futo.

On parle ici du paradis de notre célèbre Jean-Kevin VTEC. De jour, ce n’est ni plus ni moins qu’un parking entouré d’échangeurs autoroutiers superposés, le tout sur une île artificielle servant de port marchand. Mais de nuit… ce parking se transforme en l’un des plus légendaires rassemblement automobile au monde. Le Daikoku Futo. Ambiance.

Daikoku Futo Tokyo

Bon. Mettons les points sur les i et les barres sur les t. On s’amuse à se moquer de Jean-Kevin VTEC, mais on a tous été un Jean-Kev’ un jour… Une petite ligne inox Ebay par-ci, un petit cône K&N par là. Allez, soyez honnête. C’est pour cela qu’au fond, tous les fans automobiles se retrouveront dans ce rassemblement.

Daikoku Futo Tokyo

Le Daikoku Futo est un rassemblement qui abaissent toutes les barrières sociales, là où une MX-5 ou une Toyota AE86 arrivent à se mêler à des Lamborghini Aventador SV ou des Ferrrari F430 Scuderia. Un lieu aussi où les rupteurs et burns sauvages se font très rares. Civilisés ces japonais… Cherchez un peu, et vous tomberez peut-être bien sur des magiciens au volant de Mazda RX-7 4 rotors ou de Rolls Phantom munie d’un 2JZ biturbo (moteur de la Toyota Supra). Mention spéciale dans la galerie photo au français venu de France avec sa Twingo RS ! RESPECT.

Daikoku Futo Tokyo

Pour le reste, et sans surprise, la plupart des voitures sont japonaises. Certaines d’entre elles nous rendent même jaloux puisque elles ne sont pas sorties sur le vieux continent ! Mais ce qui fait que le Daikoku Futo est ce qu’il est, c’est le mélange. Ainis, les aficionados et les habitués forment pour la plupart des sections par genre, que le style soit sobre ou très exubérant. Âmes sensibles s’abstenir.

Daikoku Futo Tokyo

Mais attention, vous ne verrez pas ici des voitures à moitié finies, pas peintes ou en morceaux. On est pas à Tourcoing ! Car dans une culture où la personnalisation est sacrée, chaque voiture est différente. En revanche ne prenez pas peur, mais on y retrouve aussi un concept venu du Japon, les fameuses voitures bosozoku. L’extrême dans toute sa splendeur (ou pas). Je vous en dis pas plus, vous saurez les trouver dans la galerie ci-après.

Galerie : Daikoku Futo

2 Commentaires

    • Pas d’informations supplémentaires sur l’identité du propriétaire de la Twingo malheureusement…
      On remarque juste qu’il vient d’Auvergne ! 😮
      François.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here