Une propulsion japonaise est en approche, avec l’aide de BMW. Nous allons vous exposer ce qu’on sait à propos de la nouvelle Toyota Supra, et ce que nous pensons savoir !

Toyota avait retrouvé la famille des propulsions en 2012 avec la GT86, mais le constructeur nippon a désormais un plus gros bébé en cours de conception. Le retour et/ou la renaissance d’un mythe automobile, la Toyota Supra. Difficile de se frayer un chemin entre les rumeurs, ou les vraies et fausses informations.

Toyota Supra (2019) : ce que l’on sait !

Elle sera dévoilée très prochainement.

Que cela soit la voiture finalisée ou un concept-car très avancée, la Toyota Supra sera physiquement présenté très prochainement lors du prochain (45ème) Tokyo Motor Show, du vendredi 27 octobre au dimanche 5 novembre. Apparemment, elle partagerait le stand Toyota avec la S-FR, concept-car déjà présentée en 2015, mais probablement aussi un genre de concept-car sportif de la Corolla. Ainsi, nous voilà avec trois concept-car sportifs au programme, ce qui pour nous est une très bonne nouvelle !

Toyota Supra concept car (2019)
Photo du concept-car de la Toyota Supra (2019), dévoilé en 2014.

La Toyota Supra est développée avec l’aide de BMW.

La renaissance de cette voiture mythique est le fruit d’un partenariat entre BMW et Toyota depuis 2012. Futur oblige, les deux entités travaillent sur un moteur thermique couplé avec un moteur électrique doté de batteries à lithium. La transmission (propulsion) devrait également être revu de A à Z. Information importante, la Supra sera surement produit sur la même plateforme que la BMW Z4, précédemment dévoilée lors du salon de Pebble Beach cette année. Ainsi, la voiture ne devrait pas dépasser les 1500 kg, ce qui est plutôt une très bonne nouvelle. Car n’oubliez pas, des batteries lithium, c’est très lourd !

Nous n’avons pas encore de nouvelle sur une option hard-top ou cabriolet, mais différentes sources fiables semblent tendre vers le hard-top comme seule déclinaison possible. De toute façon, une version cabriolet ne ferait que rajouter du poids à la voiture …

La Toyota Supra aperçue plusieurs fois au Nürburgring !

Toyota ne s’est pas caché lors de ses déplacements en Allemagne afin de tester sa Supra. En revanche, secret oblige, la voiture était a chaque fois recouvert d’un covering “anti-curieux” comme le montre la vidéo ci-après. De plus, certains éléments, comme la carrosserie, devraient encore évoluer dans les semaines à venir. La voir sur le Nürburgring est positif, car cela démontre que la voiture est clairement tournée vers la performance.

La production de la Toyota Supra devrait débuter en mai 2018 en Autriche à l’aide du constructeur (du même pays) Magna Steyr, notamment responsable de la production de la Mercedes-Benz Classe G.

Enfin, en se basant sur différentes sources et au vu des bruits émis par la voiture sur le Nürburgring, la voiture devrait être équipé d’un 6 cylindres. Rien n’est encore sûr sa constitution : 6 cylindres en ligne ou V6 ? Mais l’avantage pour la Toyota Supra d’être en partenariat avec un constructeur allemand serait d’avoir un moteur adoptant une évolution de la technologie 6 cylindres en ligne BMW. Car on sait ce qui arrive quand Toyota utilise un 4 cylindres. On obtient une voiture sportive mais sans couple, et plus bruyante que performante … Mes condoléances Toyota GT86 🙁

Toyota Supra (2019) : ce que l’on pense savoir !

La transmission intégrale pas encore écartée par Toyota.

Nous avons confirmé ci-dessous que nous étions sur que la Toyota Supra ne serait pas une traction, et quelle disposera d’une transmission par propulsion. En revanche, le constructeur nippon n’a pas encore abrogé le fait que le projet initial de propulsion se transforme en transmission intégrale ! Transmission qui serait issue d’une Toyota LMP1.

Absence d’une boite manuelle.

Voilà une autre rumeur forte, mais non confirmée. Toutefois, elle est plus logique qu’hypothétique. Explications. On sait que la transmission pourrait être issue (en partie) de la Toyota LMP1. Une boite manuelle n’aurait donc aucun sens, car un nouveau développement spécifique serait nécessaire. Il serait idiot de gagner du temps sur le choix d’un pièce, et d’en perdre autant pour l’adapter. Cependant, la BMW Z4 qui sera construite sur la même plateforme n’a pas encore rayé l’éventualité d’une boite manuelle. Qui croire ?

Interieur Toyota Supra (2019) FT-1

Le moteur pourrait être une base BMW.

Suite à un leak involontaire d’un document officiel BMW, relayé par SupraMkV.com, la nouvelle Toyota Supra pourrait avoir trois options en terme de motorisation : deux types de 4 cylindres 2.0L turbo, et un 6 cylindres en ligne de 3.0L. Les 4 cylindres seraient issus des moteurs 20i (X1) et 30i (Z4), alors que le 6 cylindres proviendrait du moteur 40i (X4). Le document ajoute que le moteur 20i serait destiné au marché européen, alors que les moteurs 30i et 40i seraient l’exclusivité du marché nord-américain. Cela contredit cependant les sources officielles qui parlaient plutôt d’un V6 hybride.

Enfin, nous ne rayons pas l’information/l’option (non-officielle) liée au 4 et 6 cylindres, car la BMW Z4 en sera équipée. BMW Z4 rappelons-le, produite sur la même plateforme que cette future Toyota Supra. Alors est-ce que ce document BMW est obsolescente ou récent? Nous en saurons plus à Tokyo !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here