Commercialisée depuis juin 2017, nous avons eu la chance de découvrir la Ford Fiesta ST-Line sur le circuit du Castellet (Paul Ricard), grâce à Ford France.

Rares sont les constructeurs qui invitent la presse à tester leurs nouvelles voitures sur un circuit mythique. Donc autant vous dire que lorsque ça arrive, pourquoi s’en priver ?

Pourquoi le circuit Paul Ricard du Castellet ?

Dans le cadre de la 8e édition des Dix Mille Tours du Castellet organisé par Peter Auto, et dont Ford France est l’un des partenaires, nous avons eu la chance d’être invité sur une journée afin d’essayer la nouvelle Ford Fiesta ST-Line EcoBoost de 140 ch. Mais dit-moi Jamy, pourquoi tester cette voiture au Castellet, ce n’est pas une sportive ?

Ford Fiesta ST-Line.
Photo Thomas Fenetre / DPPI

Bravo, tu as le droit à une gommette, la Fiesta ST-Line n’est pas une sportive. Pour ceux qui se poseraient la question, la future ST n’arrivera qu’en juin 2018… Non ici la stratégie commerciale ici est bien plus intéressante. En effet, le but pour Ford France est de proposer une expérience de conduite sur circuit afin que nous puissions pousser la voiture dans ses retranchements afin d’en connaître ses possibilités. Bien évidemment qu’elle sous-vire, que ses freins sont sous-dimensionnés pour un usage sur piste ou bien encore que ses suspensions ne sont pas aussi ferment que sur la Fiesta ST. C’est pour cela que l’on note également un 0 à 100 km/h en 9 secondes… Mais l’erreur à ne pas commettre serait justement de comparer cette Fiesta ST-Line avec une sportive.

Rouler avec une Ford Fiesta ST-Line.

Grâce à cette expérience musclée on s’aperçoit que le moteur EcoBoost est (sans surprise!) très souple, et n’est pas réfractaire à une conduite nerveuse. Attention, je ne suis pas en train de vous vendre des sensations fortes du genre coup de pied aux fesses. On parle tout de même d’une voiture développant “que” 140 ch et 180 Nm de couple. Cependant, on obtient une accélération très linéaire dès 2500 tours/min, et cela jusqu’à 6000 tours.

Même après être sorti du circuit et avoir pris le volant de cette Fiesta ST-Line sur les routes de campagne castellanes, on retrouve cette même linéarité grâce à son châssis affermi et abaissé de 10 mm. C’est en observant son comportement en ville et sur les petites routes de col que l’on réalise que, à mon sens, cette Fiesta ST-Line possède un des meilleurs comportements de sa catégorie. Bref, un bon compromis entre sportivité et polyvalence.

Ford Fiesta ST-Line
Photo Thomas Fenetre / DPPI

Ensuite, cette Fiesta ST-Line (1144 kg) repose sur une plateforme évoluée du modèle précédent. Le poids de la voiture stagne, ou augmente à peine selon les versions par rapport à la dernière génération de Fiesta. En revanche, elle reste plus lourde que les autres voitures de son segment (mini. +80kg) comme la Peugeot 208 (1070 kg), la Renault Clio (1060 kg), la Volkswagen Polo (1060 kg) ou encore la Suzuki Swift Sport (970 kg).

Mention spéciale aux freins de la Fiesta ST-Line, qui malgré des performances limitées pour un usage piste, évoluent très bien sur route ouverte. L’empattement est quasiment le même (+4mm). On note également l’arrivée de nouvelles suspensions, mais aussi une barre transversale arrière plus rigide et des silentblocs étudiés pour réduire les vibrations ainsi que les remontées sonores. Ce qui nous amène donc à …

Ford Fiesta ST-Line
Ford Fiesta ST-Line – Photo Thomas Fenetre / DPPI

Petit avertissement, non-lié à la performance. Comme tous les autres moteurs Ecoboost, ce dernier s’est montré très discret. Ainsi, en cas de conduite nerveuse, il vous arrivera peut-être de taper quelques rupteurs sans le vouloir. Et oui “Jean-Kevin VTEC”, j’ai utilisé le mot rupteur, inutile de déjà fantasmer à l’installation d’un tube afrique et des rupteurs sur le parking Auchan de Melun (cliché, bien le bonjour!).

Virage esthétique et technologique ?

Adoptant une approche similaire à la dernière Peugeot 208 GT-Line, cette finition ST-Line apporte à la Ford Fiesta beaucoup (plus!) de tempérament visuellement. On pourrait presque même la confondre avec la déclinaison ST. Dotée de jantes 17 pouces et d’un kit carrosserie plus musclé, autant de vous dire “qu’elle à le boule qui chamboule la vue”, comme dirait Rohff, le rappeur préféré de notre Jean-Kevin VTEC.

Ford Fiestia ST-Line
Ford Fiesta ST-Line – Photo Thomas Fenetre / DPPI

A l’intérieur, on se sent en sécurité grâce aux incontournables ABS et ESP, mais aussi l’aide au maintien en file et l’alerte de franchissement de ligne, de série en France. En option, vous aurez le droit à toute une batterie d’équipements high-tech dont l’alerte de collision, la détection des piétons, le régulateur de vitesse adaptatif, un GPS, la caméra 360°, etc. Bref, la Fiesta ST-Line dispose de beaucoup d’équipements technologiques, et c’est d’ailleurs un des axes de communication de Ford France. Enfin, à partir de 19.150€, elle reste le meilleur ratio puissance – équipements – comportement de son segment. En effet, dans cette fourchette de prix, les autres voitures citées précédemment seront légèrement plus chères mais auront surtout 20 à 30 ch de moins. Comme par exemple la Peugeot 208 GT Line 110 ch (à partir de 20 700 €).

Pour conclure, la Ford Fiesta ST-Line sera destiné à ceux qui n’iront probablement jamais sur piste mais qui cherche malgré tout une voiture dynamique, bien équipée, relativement peu gourmande et moins ostentatoire.

Galerie : Ford Fiesta ST-Line (2017)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here