BMW Z1

Des portes. Dans leur forme la plus simple. A la fois très pratiques pour sauter en dehors ou dans ce cabriolet, mais aussi dangereuses en vous exposant à divers dangers sur la route. Voici la BMW Z1.

En terme de design, nous avons presque tout vu. De la porte standard, aux portes papillons d’une Mercedes AMG GT, en passant par les portes antagonistes des Rolls-Royce. Mais pour cette BMW Z1, le designer allemand Harm Lagaay avait décidé d’adopter une approche plus minimaliste. Une révolution abstraite à l’époque (1987), plutôt visible en tant que concept car qu’en voiture de production. Au passage, sachez que ce dernier est responsable de la Porsche 911 et 924, mais a aussi contribué à la Porsche 968, 993 et à la Carrera GT ! Tout de même. Ce n’est donc pas un hasard que la lettre “Z” ait été choisi pour cette gamme, puisque ce “Z” signifie “Zukunft”, qui veut dire “futur” en allemand.

Descendante directe de la BMW 507, la BMW Z1 fut dévoilée pour la première fois au salon de Frankfort de 1987. Soit 30 ans aujourd’hui. Mais cette Z1 n’est pas l’initiative de la centrale BMW, mais plutôt d’un petit collectif de la division/business unit “BMW Technik”, équipe de visionnaires allemands dotée d’une boule de cristal permettant de voir dans l’avenir. La brief était simple : créer un cabriolet innovante avec deux places. Donc l’équipe a attrapé une E30 325i, lui a demandé de faire un strip-tease et d’enlever son moteur ainsi que sa carrosserie afin de la remodeler plus tard en BMW Z1.

BMW Z1

Tels des savants fous, ils ont introduit pour la première fois chez BMW un châssis en fer zingué pour améliorer la rigidité générale ou encore des touches de plastique collé un peu partout au sol. L’intérieur de la voiture est en “elastic synthetic material” (en plastique quoi!). Plastique qui peut être retiré en 20 min, puis remonté. Un peu comme avec un Kinder surprise en somme … 😉

Trente ans plus tard, la BMW Z1 a très bien vieilli, esthétiquement parlant. Au volant, impossible de ne pas avoir un grand sourire sur le visage, surtout sans un toit et des portes. Autant vous dire que les sensations tu les sens bien ! Niveau performance, elle hérite du moteur de la 325i en toute logique, soit 170 ch et 230 Nm de couple pour atteindre une Vmax de 225 km/h. Enfin, la BMW Z1 expédiait le 0 à 100 km/h en 7.9 sec.

Mais la BMW Z1 n’est pas a glorifier pour sa vitesse, non. Mais plutôt parce que BMW avait compris les fondamentaux qui font d’une voiture un objet de plaisir sur la route. Un intérieur simple, un tableau de bord avec seulement, l’essence, le compte-tour et la température du moteur. L’essentiel. Avec une direction rebelle et une vitesse exagérée sans portes ni toit, rares sont les voitures qui peuvent vous proposer cette expérience.

Galerie : BMW Z1

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.