La division BMW M a récemment confirmé qu’il ne produirait jamais de moteur 4 cylindres turbo. MAIS, il ne se ferme pas à l’électrifier, dans un avenir encore incertain, afin de résoudre les problèmes de manque de couple à bas régime …

Frank Van Meel, big boss de BMW M à Munich, nous a donc rassuré en disant que la marque n’envisageait pas de faire comme son homologue allemand Mercedes. En effet comme vous le savez surement, ce dernier propose dans sa gamme sportive, la Classe A AMG de 360 ch doté d’un moteur 2.0L 4 cylindres développant 360 ch.

BMW M - Modèle M1 de 1978
BMW M1. Doté d’un 6 cylindres en ligne 3,5 L, 24 soupapes.

Une BMW M électrifiée : contre-nature ?

BMW M souhaite ainsi rester proche de son ADN et/ou de son héritage initial qui est le 6 cylindres, introduit pour la première fois en 1978 avec la BMW M1. C’est toutefois important de noter que BMW M avait, par la suite, tenté l’expérience “4 cylindres” avec la première M3 (E30). Mais on fait tous des erreurs non ? Revenons-en à nos moutons, enfin à nos chevaux … Frank Van Meel ajoute également que les caractéristiques (en terme de performance) ne répondrait pas à l’expérience de conduite que la branche M à l’habitude de proposer à ses clients. En effet, un 4 cylindres signifierait donc un gros manque de couple à bas/mi-régime, même en greffant un gros turbo.

MAIS ! Parce qu’il y a toujours un “mais”. Frank Van Meel ne se ferme à un futur modèle M hybride composé d’un moteur 4 cylindres et d’une ou plusieurs batterie(s) pour répondre à cette problématique de couple. En revanche, ajouter des batteries et des systèmes annexes pour faire fonctionner cette technologie rajouteraient beaucoup de poids à la voiture. En effet, une BMW M3/M4 pourrait peser plus de 2 300 kg en hybride, contre 1 500/1 600 kg aujourd’hui. Ainsi, le comportement de la voiture sera totalement différent, donc pour BMW M, le sujet est plus complexe qu’il en a l’air !

BMW M

Cela ne les empêche pas de continuer à explorer l’électrique avec leur gamme “i”, comme dernièrement la nouvelle BMW i3s dont nous vous avons parlé. Les batteries dédiées au monde de l’automobile, dans sa globalité, sont également de plus en plus “légères”. Mais rassurez vous, Frank Van Meel a déjà montré que lui et le groupe étaient très proches des besoins et des sensations recherchés par leur clientèle, et que la transition électrique pour BMW M était encore très loin, précise t-il. Souvenez-vous, ces derniers avait écouté leurs clients quand ils parlaient d’éventuellement de produire une BMW M en version traction ! Toutefois, il faut avoir conscience (et accepter :/) que l’électrification de la gamme M est inévitable. Mais dormez sans craintes, dans les couloirs de BMW M on parle plutôt d’un moteur 6 cylindres électrifié qu’un 4 cylindres. Tout de même …

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here