Carburants France

On approche du 17 novembre, fameuse journée de “grève” nationale des automobilistes qui en ont marre de se faire saigner à la pompe. Mais le gouvernement assume, et le président dit que c’est comme ça, et puis c’est tout. Ceci dit, ça fait des années qu’on est prévenu…

Le 17 novembre prochain, ce sera donc une journée nationale de blocage. Enfin, ça, c’est ce qui est annoncé partout : dans les gros médias, sur Facebook, dans les discussions de famille… Bref, tout le monde veut s’y mettre pour gueuler un bon coup contre ces prix qui ont explosé ces derniers mois.

Mais ont-il vraiment augmenté ? Pour le gazole, c’est un fait, il a bien pris une claque, à cause de la hausse de la fiscalité. Mais vous ne pouviez pas dire que vous n’étiez pas prévenus : nous savons depuis 2013 (oui, 2013 !) que le gouvernement va aligner le gazole sur le sans-plomb, alors ne jouons pas trop aux étonnés aujourd’hui, ça serait dommage, et un peu hypocrite…

Pour le sans-plomb, c’est beaucoup plus compliqué. Si l’on compare à 2012, où le prix du baril était à peu près similaire à aujourd’hui, les prix en station-service sont… les mêmes, ou presque. Ce qui veut dire que, malgré la légère hausse de fiscalité sur SP95 et SP98, les prix à la pompe n’ont finalement pas beaucoup bougé. Si vous roulez, comme chez nous à Downshift, à l’essence depuis toujours, vous n’avez donc aucun motif de révolte particulier.

Le gouvernement ne vous écoutera pas

Pour ceux qui brûlent ce bon vieux gazole (très utile pour les gros rouleurs, entendons-nous bien, nous ne dénigrons pas ce carburant, au contraire), la révolte a donc sonné. Mais bloquer les routes le 17 novembre ne servira à rien. A RIEN.

D’une part parce que les seuls qui seront embêtés seront les autres citoyens (et pas le moins du monde le gouvernement), et d’autre part parce que l’Etat a déclaré ces derniers jours, par le président lui-même, mais aussi par plusieurs ministres, qu’il ne reculera pas et que la fiscalité sera maintenue. Au mieux, vous perdrez votre samedi, que vous auriez pu passer en famille ou sur Downshift.

Que faire ?

Evidemment, nous ne sommes pas non plus idiots, et on comprend bien la grogne de ceux qui ont une voiture diesel (parce qu’ils y avaient largement été incités auparavant à cause du malus, ou parce qu’ils ont cru que le gazole à 1 € le litre serait éternel…) et qui n’ont pas les moyens de changer.

Aujourd’hui, la forte hausse du gazole fait mal à ces gens là. Mais il existe des solutions : passer sur un véhicule essence d’occasion, converti à l’E85, se servir un peu moins de la voiture pour les petits trajets (je vous vois, oui, vous là, qui prenez votre bagnole pour aller bosser à 500 mètres de la maison !), et… faire le dos rond. Parce que, quoi qu’il arrive, vous n’aurez pas le choix, et devrez encaisser cette hausse. Bon courage quand même

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.