Pneumatiques semi-slicks Toyo R1R

A partir du 1er novembre 2018, la commercialisation de pneus TC4 de classe F et G sera interdite dans toute l’Europe. Traduction, la majorité des pneus slicks homologués route (ou semi-slicks) que vous voyez sur les étagères de tous vos revendeurs vont disparaître !

Avant toute chose, techniquement, n’oublions pas que l’existence même des pneus semi-slicks n’a de place que pour permettre à un “pistard” de rejoindre un circuit par la route, sans changer de pneus sur place et afin de se lancer directement. C’est également pour cette même raison que certains constructeurs de supercars autorisaient même une monte d’origine de ces semi-slicks.

Mais alors pourquoi cette interdiction ?

Là où l’on pourrait penser que cette interdiction est due au facteur “risque” et “adhérence” dans le cadre d’un usage sur sol mouillé (etc.), la raison évoqué est toute autre. En effet, l’usage de ce type de pneus sur vos bolides augmenterait fortement la consommation et donc les rejets de CO2. Pourquoi ? Car initialement leur conception privilégie un haut niveau d’adhérence sur sol sec. Malheureusement, cette haute d’adhérence vecteur de la valeur RRC (ou coefficient de résistance au roulement) entraîne ainsi une augmentation de la consommation de carburant d’une voiture, donc tout logiquement de ses rejets de CO2…

Solution “échappatoire”

La loi n’est pas nouvelle. Elle date en fait de 2011, et déjà à cette époque, elle fixait la date limite du 1er novembre 2018 pour interdire la vente de pneus neufs ne respectant pas les valeurs limites de cette fameuse résistance au roulement définies. Donc autant vous dire qu’il vous reste à peine quelques jours pour profiter de vos pneumatiques. Ou alors, comme chez Downshift avec notre Z, il faudra être malin et chausser des pneus classés E comme les Michelin Pilot Sport Cup2 qui échappent de justesse à cette réglementation. Toutefois, si vous aviez l’habitude de monter des pneumatiques comme les Toyo Proxes R888 et R1R, Federal 595 RS-R, Nankang NS-2R, Yokohama Advan Neova AD08R ou encore même Kumho ECSTA V70A, j’ai deux mots pour vous : C’EST MORT.

Délai supplémentaire

Toutefois, en guise de consolation, notez que le règlement prévoit un délai de 30 mois (deux ans et demi) pour permettre aux fabricants d’écouler leur stock. C’est donc cet élément du dit règlement qui vous permettra de continuer à rouler avec vos pneus semi-slicks jusqu’en avril 2021. Vous savez ce qu’ils vous restent à faire : petit stock semi-slicks (pour votre bolide dédié à la piste n’est ce pas ?).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.