Lorsqu’on souhaite accroitre la puissance de son véhicule, on a tendance à foncer vers les solutions les plus faciles mais très onéreuses telles qu’une meilleure admission d’air, une ligne complète, des plus gros injecteurs, des pompes à essence gros volume, un plus gros turbo, etc. Bien que ces solutions seront en temps voulu pertinentes, on oublie trop souvent que le poids est l’un des premiers freins à la performance. L’idée est bien entendu d’optimiser le poids à la baisse et non pas de rouler avec seulement un châssis et un moteur. Je précise cela pour “Jean Kevin Vtec” que je vois s’agiter au fond de la salle !

Notre ami Newton et son équation F = M x A

Bien que Isaac Newton aurait probablement adoré être le propriétaire d’une Caterham, ce dernier nous rapporte l’équation ci-dessus. La valeur F étant la force, M étant la masse, et A étant l’accélération. Pour notre approche, on partira du principe que l’on travaille avec un véhicule affichant un poids de 1000kg, dispose de 100Nm de couple, possède un rapport de transmission de 6 par 1 (6:1) et un rayon de roue de 0.3m. Bien que ces chiffres soit très rares sur une voiture, ces données faciliteront notre explication.

Étape 1 : si nous souhaitons définir l’accélération d’un véhicule, il faudra transformer cette équation en A = F/M. Les matheux suivent ?

Étape 2 : définir le couple délivré aux roues. Très simple, cela consiste à multiplier le couple du moteur par le rapport de transmission. Dans notre cas, 600Nm.

Étape 3 : définir la force des roues appliquée au sol. On sait que le couple égal à la force multiplié par la distance (distance = mesure entre le centre de la roue et le sol). L’équation donnerait donc C = F*d. Ainsi dans notre cas nous avons le couple (600Nm), nous n’avons pas la force, mais nous avons la distance (0.3m). Donc F = 600Nm/0.3m = 2000N. Donc la force appliquée sur les roues est de 2000N.

Étape 4 : on peut enfin résoudre l’équation présentée en étape 1. Soit A = F/M. Ainsi A = 2000N/1000kg = 2m/s². Ainsi l’accélération de notre véhicule théorique est de 2m/s².

Les matheux vous suivez toujours ?

Maintenant qu’on a fini de faire joue-joue avec nos calculettes Casio Graph 35+, on va pouvoir trouver en combien de temps notre véhicule atteindra les 100km/h. Et cela grâce à (encore) une équation simple : V = A*T. V étant la vélocité, A l’accélération, et T le temps. On a la vélocité puisque on souhaite atteindre les 100km/h, on a notre accélération (2m/s²) et il nous manque le temps T. On converti notre vélocité en m/s pour faciliter l’équation et on trouve 27.78 m/s. Ainsi T = 22.78m/s divisé 2m/s² soit 13.9s. Notre véhicule mettra donc 13.9 secondes pour atteindre les 100km/h.

Vous commencez donc à comprendre où l’on va… Si on compare cela avec la même voiture, avec les mêmes spécifications sauf pour le poids qu’on réduit de 250 kg car on a décidé de virer le siège bébé et les bagages de maman dans le coffre… Alors l’accélération est égal à 2000N/750kg soit 2.66m/s². Et donc logiquement, T = 27.78m/s divisé par 2.66m/s²  soit 10.4s. Notre véhicule mettra donc 10.4 secondes pour atteindre les 100km/h.

Conclusion (enfin!)

En réduisant notre poids de 250kg, nous avons amélioré notre 0 à 100km/h de 3.5 secondes. Et maintenant je m’adresse à Jean Kevin Vtec au fond de la classe. Pour la bonne et simple raison que notre voiture ayant un poids de 1000kg et ayant 100Nm de couple représente ce qu’il est susceptible de posséder, soit une Honda Civic de 90ch ou une Peugeot 205 XS de 85 ch. Donc au lieu de nous casser les oreilles avec une ligne inox chinoise et un kit d’admission d’air direct (le tout pour gagner 5 chevaux) laisse ta voiture d’origine et débarrasse toi plutôt de ton poids superflus, tu rendras service à tout le monde. MIC DROP !

Source Image : Auto Blog

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.