nissan gtr 2017 godzilla

Ça y est, on peut le dire. La Nissan GTR (R35) est officiellement une “vieille voiture”. En effet, le premier modèle de la R35 est sorti en 2007. Mais pourquoi a-t-elle encore tant de présence ? Toujours doté du même V6 bi-turbo, la puissance délivrée par le moteur est désormais de 565 ch, grâce à de nouvelles avancées du calage de l’allumage, et un meilleur paramétrage de la pression des deux turbos.

A l’extérieur, on note plusieurs nouvelles petites pièces aérodynamique pour réduire l’effet de portance (=lift), mais aussi pour rajouter du charme à cette vieille dame. A l’intérieur, on a toute un batterie de nouveauté esthétique et technologie, mais on ressent tout de même que la Nissan GTR arrive à bout de souffle à ce niveau par rapport à ses concurrentes allemandes.

Mais Godzilla à la fâcheuse tendance à nous surprendre !

Il ne faut jamais sous-estimer une Nissan GTR. Cette année, la voiture propose dans un premier temps des suspensions moins fermes lorsqu’on n’est pas en mode “Sport” ou “Circuit”, et le NVH est bien moins important. NVH étant l’unité de mesure de confort, et le diminutif anglais de Noise Vibration & Harshness. Les longs trajets sur routes ou autoroutes seront ainsi beaucoup plus agréables.

Ensuite, pour un usage circuit, le châssis à encore été optimisé. Le QI de voiture est encore plus réactif, permettant sans cesse de rectifier le couple et la puissance délivrée à ses 4 roues motrices en fonction de la situation.

Mizuno-san, le père de la Nissan GTR, a récemment fait un discours sur Godzilla et la science cachée derrière le poids si controversé de cette voiture. Comparaison surprenante, la Nissan GTR est quasiment aussi lourde qu’une BMW série 5 qui affiche 1 885 kg sur la balance. Mais la raison pour laquelle Godzilla pèse autant que la Lune elle-même, n’est pas une erreur de conception selon lui. C’est cette masse qui permettrait d’obtenir une meilleure adhérence. Ainsi, cette masse couplée avec une différentiel très intelligent permet à Godzilla de faire des choses dans les virages qu’il n’est pas normalement possible de faire.

Enfin, cette masse et le légendaire “launch control” de la Nissan GTR permettent une traction surprenant sur un départ arrêté, bien que limité (en milieu/fin de course) par son poids après avoir atteint les 100 km/h. Mais surtout, elle fera rougir sur circuit la plupart des supercars d’aujourd’hui grâce à son adhérence dans les virages. Pas si mal pour une voiture de 10 ans…

Source Image : David Shepherd

NOTE FINALE
Look
Moteur
Consommation
Confort
Prix
François Satier
Fondateur de DOWNSHIFT.FR. Distributeur de punchlines depuis le berceau, je m'efforce à vulgariser au mieux l'actualité automobile !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.