Tour de l'Australie en Tesla par Sylvia

1 Tesla Model S. L’Australie. 20’396 km. 110 jours. 86 pauses “recharge”.

Sylvain Wilson est une record woman. Non, il ne s’agit pas de sport, mais bien du pari fou d’une australienne. Elle devient ainsi la première personne à faire le tour de l’Australie en voiture électrique. A la base, tout est parti d’un pari (jamais tenu) avec son mari, avant qu’il décède. Depuis cet événement tragique, Sylvain Wilson a tenu à se lancer dans cette aventure.

L'aventure formidable de Sylvia en Tesla

“$150,00” pour un roadtrip de trois mois en Tesla

L’australienne prit toutefois tout son temps. Bien qu’il lui fallu 110 jours pour réaliser cet exploit, sa distance moyenne par jour dépassait rarement les 200 km. Pour cause, entre le temps de recharge de sa Tesla et le contexte dépaysant d’un roadtrip, il fallait bien qu’elle profite de chaque arrêt non ? Plus surprenant, sa facture d’électricité s’élève seulement à $150,00 (AUS). Sylvain Wilson raconta aussi qu’elle avait mappé toutes les stations de recharge en amont de son voyage, et qu’une fois sur place, certaines n’avaient jamais été utilisées !

Recharger une Tesla

Rouler en électrique : un état d’esprit différent

Ensuite, dans une interview accordée au Guardian, Sylvia Wilson explique qu’être propriétaire d’un véhicule électrique n’est pas de tout repos. Elle donne même un nom à cela, la range anxiety, ou “l’angoisse de l’autonomie” en français. A bord, on pense toujours à la prochaine charge, on angoisse toujours de tomber en panne d’électricité au milieu de nulle part. Et bien, Sylvia a voulu prouver que des voitures électriques comme les Tesla ne sont pas seulement réservées aux villes ou zones géographiques où les stations de recharge sont nombreuses.

Tesla tout terrain

Une belle initiative, avec ses limites connues

La sauvegarde de la planète était bien entendu au centre de ce projet. Elle rajoute également, et reconnaît, qu’une voiture électrique coûte très chère, mais que son carburant à l’inverse ne coûte presque rien. Alors je vois déjà Jean-Michel Révolté nous dire que le coût d’entretien n’est pas à oublier, que le prix d’une nouvelle batterie Tesla à long terme lui coûtera un bras, qu’elle n’incluent pas tous ses frais (hôtels, repas, etc), ou encore que chaque pays ne pourrait pas supporter une telle demande en électricité si tous ses habitants se branchaient le soir pour recharger leur Tesla, etc. Merci Jean-Mich’, mais saluons toutefois l’initiative, c’est tout ce qu’on te demande aujourd’hui…

Source : Sylvia Wilson

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.