Voitures abandonnées - Porsche 984 (1984)

Souvent testées et validées sans être commercialisées, certaines voitures n’ont jamais pu voir le jour. Erreurs de budget, changements radicaux de stratégie ou évolution soudaine du marché automobile, plusieurs voitures n’ont jamais eu la chance de trouver un propriétaire. Voici quelques-unes d’entre-elles…

1. Citroën 2CV (“Pop”) Super (1974)

En premier lieu en 1974, la 2CV célébrait son 26ème anniversaire. Citroën voulu fêter cette longévité en produisant un modèle “hommage”. Baptisée 2CV Super, et dotée d’un look rétro, elle disposait d’un toit en métal fixe (non, pas un hard-top) et d’un 4 cylindres provenant de la GS. Le projet avait eu le temps de mûrir en interne mais n’a jamais vu le jour sur ordre de Citroën…

2. Volkswagen Passat GTI (1977)

Ensuite, en 1977, les ingénieurs de Volkswagen mirent le 4 cylindres 1,6 litre 110 ch de l’Audi 80 GTE dans la baie moteur de la Passat. Pour un look plus “GTI”, ils décidèrent de mettre de plus gros freins, des pneumatiques plus larges et de rabaisser la voiture. Baptisée Passat GTI, ce prototype avait réussi ses tests sur les routes de Wolfsburg. Toni Schmucker mit fin au projet car la Passat n’était pas destinée à devenir une sportive selon la marque…

3. Porsche 984 (1984)

Si elle avait été produite, elle aurait été le maillon manquant entre la 914 et la Boxster. Destinée à attirer un public plus jeune avec un toit rétractable et un moteur central flat-4 de 135 ch, elle devait être un best-seller en Europe, et surtout aux Etats-Unis. Mais Porsche mit fin à son développement lorsque l’économie américaine s’effondra en 1987…

4. BMW 767iL (1987)

Destinée à être une “tueuse de Classe S”, BMW avait le projet fou de faire rentrer un V16 dans une nouvelle série 7 baptisée 767iL. Le projet commença en 1987 sous la tutelle de Adolf Fischer. Le moteur était une base de V12 5,0 litres. Une fois muni de 4 cylindres de plus, elle pouvait développer 408 ch. Faute de place, le radiateur avait du être déplacé dans le coffre, ce qui explique la présence des grosses prises d’air latérales. Mais bien que les tests aient commencé, le conseil d’administration de BMW n’a pas trouvé judicieux d’aller plus loin qu’un V12. De plus, le W18 de Daimler-Benz fut stoppé pour les mêmes raisons la même année.

5. Lamborghini P140 (fin des années 80)

La P140 était destinée à remplacer la Jalpa. Son développement avait commencé vers la fin des années 80, au même moment où Chrysler racheta Lamborghini. Le designer en chef, Marcello Gandini, était parti sur un design propre aux années 80. Il dota la supercar italienne d’un V10 4,0 de litres développant 370 ch. Lamborghini avait même envisagé de la commercialiser en quatre roues motrices. Mais cette piste avait été abandonnée pour des raisons de coûts. Quatre c’est aussi le nombre de prototypes qui avaient été produits pour la phase de test. Coûtant l’équivalent de 250’000 de nos euros actuels, elle allait se positionner entre la 911 Carrera 4 et la Diablo. Malheureusement, Lamborghini décida d’abandonner le projet jugeant que la demande ne serait pas au rendez-vous…

6. Jaguar C-X75 (2010)

Ensuite, pour fêter son 75e anniversaire, Jaguar dévoila en 2010 un prototype futuriste baptisé C-X75. La “Jag” était dotée d’un moteur hybride rechargeable (VHR) à 4 roues motrices. Le constructeur anglais avait même annoncé 250 exemplaires. Ainsi sur le papier, la supercar était aussi belle que performante. Le projet a été abandonné pour des raisons économiques, puis relancé en 2015 pour son 80e anniversaire, avant d’être abandonné une fois de plus. Jaguar avait même déjà produit 7 voitures, dont 5 ont été utilisées pour le film James Bond Spectre.

7. Morgan EvaGT (2010)

Enfin, Morgan a dévoilé la EvaGT en 2010 à l’occasion du concours d’élégance de Pebble Beach. Cette Morgan avait surpris, dans le bon sens du terme, les visiteurs par son look qui se différenciait des autres voitures de la marque. Elle empruntait son châssis à l’Aeromax Supersports et avait hérité d’un 6 cylindres en ligne biturbo provenant de BMW. Morgan commença à promettre une livraison pour 2012. Puis, accusa un retard de deux ans de plus en promettant une livraison du modèle final en 2014 pour le salon automobile de Genève. Plus tard, on apprit que Morgan avait abandonné le projet en 2013. Finalement, tous les clients qui avaient dépensé 5000€ pour pré-réserver une voiture avait le choix entre être remboursé ou récupérer un avoir sur l’achat d’une autre Morgan.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.