Aston Martin Volante Vision Concept

Aucuns rejets polluants. Décollage vertical. 320 kilomètres d’autonomie. Le futur ressemblerait à la Volante Vision Concept selon Aston Martin.

Aston Martin souhaite prendre une longueur d’avance. Cela ne lui suffisait apparemment pas de lancer une Formule 1 homologuée route dotée d’un V12 (Valkyrie). Et on ne vous parle même de leur projet fou de créer un “super-bateau” de plus de 1000 chevaux, baptisé AM37 Speedboat

Volante Vision Concept de profil

Coup de com’ ou vrai projet ?

Inutile de faire durer le suspens, après tout vous avez cliqué sur l’article… Aston Martin souhaite conquérir le ciel avec la Volante Vision Concept. Pour répondre Jean-Michel Fake News, NON, ce concept ambitieux n’est pas encore prêt et n’a même pas encore été développé. Les illustrations qui suivent ne sont que les visions du futur de la marque anglaise. Mais bien qu’on pourrait croire à un coup de communication, un officiel vient de confirmer qu’Aston Martin s’intéressait à la mobilité aérienne en full-électrique. De plus, ce concept aurait la possibilité de décoller et d’atterrir verticalement (VTOL = Vertical Take Off and Landing).

Volante Vision Concept de haut

Genèse de la Volante Vision Concept

La Volante Vision Concept a été développée par le même designer qui dessine les Aston Martin actuelles, Marek Reichman. Aston a également souhaité travailler avec Rolls-Royce, le constructeur de turbine, pas le constructeur automobile. Le but étant de développer la Volante Vision Concept pour un usage urbain mêlant la rapidité, le confort et le luxe.

Volante Vision Concept de face

Un futur plus proche que prévu…

C’est un beau rêve. En revanche, cela ne s’accompagne pas de preuves concrètes. Simon Sproule, Vice Président d’Aston Martin et chef du marketing déclare : “Ce marché a du potentiel. Des marques comme Audi, Porsche ou Mercedes s’y intéressent déjà. Aston Martin est une marque de luxe. C’est pour cela que nous nous accompagnons de Rolls-Royce et Cranfield University and Cranfield Aerospace Solutions”. Oui, c’est bien la même Cranfield University qui, avec l’aide de Siemens, a construit la Mustang de 1965 autonome qui fonce toute seule dans les murs…

Volante Vision Concept intérieur cockpit

Mais arrêtons un peu d’être médisant. La Volante Vision Concept volerait à plus de 300 km/h pour une autonomie similaire. De quoi, selon ce brave Simon Sproule, relier Lyon et Marseille en 30 minutes. La Volante Vision Concept pourrait également se poser sur des héliports, puisqu’il sera possible de décoller et d’atterrir verticalement.

Volante Vision Concept en vol

Qu’est ce qu’on attend ?

Donc résumons. La Volante Vision Concept utiliserait les mêmes infrastructures qu’un hélicoptère, sera plus rapide, moins bruyante, plus stylée et surtout plus eco-friendly. Mais alors vous pouvez m’expliquer pourquoi cela n’est pas un projet urgent sur les roadmaps des constructeurs ?

Volante Vision Concept stationnement

Simon Sproule explique que, comme pour les voitures autonomes, cela implique une très grande préparation, s’accompagnant de milliers d’heures de développement et de testing. Nous aurions bien rajouté également le risque des chauffards, des personnes ivres et de la conduite parisienne, mais non. “Ils” seraient capables de faire aussi passer la vitesse aérienne de 90 à 80 km/h… 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.